Notre histoire

Notre histoire
à travers les siècles
Naissance d'Adolphe Sax
1814

Naissance d'Adolphe Sax

Né en 1814 à Dinant (Belgique), Adolphe Sax fait ses études au Conservatoire de Bruxelles et s’initie à la facture instrumentale dans l’atelier de son père, lui-même facteur réputé.

Il témoigne dès son plus jeune âge d’une rare habileté dans ce domaine, ainsi que d'une grande créativité. À 15 ans, il présente ses premières fabrications d’instruments au Concours Industriel de Bruxelles : il s’agit de deux flûtes et d’une clarinette.

Naissance de Charles-Frédéric Selmer
1819

Naissance de Charles-Frédéric Selmer

Comme son père, Jean-Jacques Selmer, et son grand-père, Johann Jakobus Selmer (né en 1749), Charles-Frédéric Selmer deviendra chef de musique militaire, mais également professeur. De 1853 à 1867, il est chef de musique au 9ème régiment d'infanterie de ligne.

Adolphe Sax s’installe à Paris
1842

Adolphe Sax s’installe à Paris

En 1842, Adolphe Sax s’installe à Paris, rue Neuve-Saint-Georges, dans un petit atelier qui comptera jusqu’à 191 ouvriers en 1848 et produira environ 20 000 instruments durant la période comprise entre 1843 et 1860.

Invention du saxophone
1846

Invention du saxophone

Adolphe Sax ne se contente pas d'inventer le saxophone ni de s'en tenir à un seul instrument. Il a toujours le souci de développer une famille, afin de couvrir la plus grande étendue de registres et de faciliter l'intégration des instruments au sein de l'orchestre.

C'est tout d'abord la famille des saxhorns composée de six membres pour laquelle il dépose un brevet en 1843, puis celle des saxotrombas portée à sept membres dont le brevet est daté de 1845.

Le 21 mars 1846, il dépose un brevet pour un système d’instruments à vent : la famille des saxophones, composée de 8 membres.

Henri SELMER, un musicien prometteur
1878

Henri SELMER, un musicien prometteur

Henri Selmer, fils de Charles Frédéric décédé en 1878, sort du conservatoire (classe de clarinette de M. Leroy).

Il a 22 ans et entre à la musique de la Garde Républicaine, où il reste de 1878 à 1881.

Il jouera successivement comme clarinette solo au sein des orchestres Lamoureux et de l'Opéra de Paris.

Premier atelier
1885

Premier atelier

En 1885, Henri Selmer commence son activité de fabrication d’anches et de becs. Les anches Soloist, fabriquées jusqu'aux années 1970, marqueront plusieurs générations de musiciens.

Dès 1898, il entreprend, avec le concours d'un ouvrier, la fabrication de clarinettes et installe son atelier dans le quartier de Montmartre, au 4 de la Place Dancourt.

Médaille d'or
1904

Médaille d'or

L'exposition universelle de 1904, à Saint-Louis, rassemble plus de soixante nations venues exposer leurs plus récentes technologies et créations dans de nombreux domaines.

Alexandre Selmer, alors clarinettiste à l'orchestre de Philadelphie, y présente les toutes premières clarinettes Henri SELMER Paris fabriquées en France par son frère Henri. Elles y remportent un vif succès et obtiennent une médaille d'or.

Deux ans plus tard, Alexandre ouvre un magasin à New York où il commence à vendre les clarinettes SELMER, structure à l’origine de notre filiale SELMER USA. En 1910, il décide de rentrer définitivement en France, confiant son poste à l'un de ses élèves, George Bundy.

Premier catalogue
1910

Premier catalogue

Le catalogue de 1910 propose une grande diversité d’instruments et de becs.

On y trouve notamment une très large gamme de clarinettes, de la clarinette sib système Boehm à 17 clés, 6 anneaux et 24 trous à la clarinettes Müller à 13 clés ainsi que la clarinette système Albert. Les clarinettes alto et basse sont également présentes.

Inauguration de la manufacture
1919

Inauguration de la manufacture

En 1919, les ateliers de production s'implantent à Mantes-la-Ville et Maurice Selmer, le fils d'Henri, rejoint la société.

À l'époque, le lieu avait été sélectionné pour sa proximité avec la Seine (facilitant l'acheminement des matières premières) et avec la voie ferrée vers la gare de Paris-Saint-Lazare (afin de faciliter l'acheminement des instruments vers les magasins et de rester en contact avec les musiciens). Aujourd’hui encore à Paris, un grand nombre de magasins d’instruments de musique sont situés dans le quartier de la Rue de Rome, à proximité immédiate de la Gare Saint-Lazare.

1922

Premier saxophone SELMER

Le premier saxophone fabriqué par SELMER est présenté officiellement le 31 décembre 1921. Il s'agit du Série 1922, qui deviendra le Modèle 22.

Des améliorations inédites sont apportées au procédé de fabrication, notamment l'étirage des cheminées, technique aujourd'hui reprise par les fabricants du monde entier.

1926-1928

Nouveaux modèles

Encouragée par le chaleureux accueil que reçoit ce saxophone alto, la Maison SELMER décide de mener à bien la fabrication du soprano si♭ droit, du soprano courbe, du soprano en ut et des saxophones ténor en si♭ et en ut.

La fabrication du Modèle 26 s'échelonne de 1926 à 1928. Sur ce modèle apparaît un nouvel écusson de bocal et une nouvelle forme de clé de bocal, qualifiée de forme wishbone. Quelques modèles nommés Modèle 28 ont existé aux côtés de modèles sortis la même année qui, eux, ne portaient pas de nom, comme ce fut le cas jusqu'en 1931.

En 1927, SELMER sort la clarinette en métal, disponible en système Boehm et système Albert. Elle fut présentée à l’Exposition Internationale de Genève et à la Foire de Paris (Mai 1927).

Rachat des ateliers Adolphe Sax
1929

Rachat des ateliers Adolphe Sax

En 1929, Henri Selmer fait l’acquisition de la société Adolphe SAX & Cie, dont les ateliers sont situés au 84 de la rue Myrha à Paris, dans le dix-huitième arrondissement.

Il en intègre son personnel et son savoir-faire, devenant ainsi le successeur de l'inventeur.

Cette acquisition permettra aussi à la société de se lancer dans la fabrication des cuivres, une des grandes spécialités de SAX à l'époque.

Super Sax
1931-1935

Super Sax

À partir de 1931, certains saxophones seront marqués d'un triple “S” (“Super Sax Selmer”). Ils ne correspondent pas à une seule nouvelle série, mais s'échelonnent en fait sur deux modèles :

- Le modèle surnommé Cigar Cutter par les Américains (1931-1934) à cause de sa clé d'octave en forme de coupe-cigare, se caractérise aussi par sa garde en forme de V et le tenon de serrage de bocal en maillechort, plus épais et taillé dans la masse.

- Le Radio Improved (1934-1935), dont le nom fait référence à l'essor de la diffusion radiophonique, existe en très peu d'exemplaires.

Rachat des ateliers Millereau
1931

Rachat des ateliers Millereau

En 1931, SELMER rachète la société MILLEREAU, fabricant de cuivres. Trompettes, trombones, bugles et cors trouvent peu à peu leur place dans le catalogue SELMER.

L'année 1933 marque le lancement de la trompette Armstrong qui sera renommée Balanced.

Louis Armstrong, inconditionnel de cette trompette, l'évoque dans l'enregistrement de Laughin Louie : « My little Selmer trumpet, bless her little heart ».

Guitares
1932

Guitares

En 1932, s'associant avec le luthier Mario Maccaferri, la maison SELMER se lance dans l'aventure des guitares.

Présentant des procédés de fabrication ingénieux et complexes, ces guitares furent produites pendant 20 ans dans les ateliers de Mantes-la-Ville.

Django Reinhardt en a fait sa guitare de prédilection et l'a rendue populaire dans le monde entier.

Malgré le petit nombre d’instruments fabriqués (environ 900), la SELMER MACCAFERRI est la guitare française qui jouit de la plus grande renommée à l’étranger.

1936

Balanced Action

Henri SELMER Paris révolutionne le monde du saxophone avec un nouveau modèle baptisé Balanced Action.

L'instrument pose les bases du saxophone moderne et la plupart des évolutions apportées à cette époque seront conservées jusqu’aux modèles actuels.

L'équilibre de fonctionnement du clétage et la bonne répartition des masses sont à l'origine de la dénomination Balanced Action.

C’est sur ce modèle que Coleman Hawkins choisira de jouer à la fin des années 30, et enregistrera le célèbre Body and Soul.

Becs

Becs

À la sortie de la seconde guerre mondiale, la société continue à innover et lance les becs Artist, puis Airflow, pour saxophones et clarinettes, ainsi que le bec Soloist pour clarinettes, des modèles caractérisés par leur grande flexibilité.

Marcel Mule, soliste de la Garde Républicaine et premier professeur de saxophone au Conservatoire de Paris depuis Adolphe Sax, intègre la société en tant que conseiller artistique en 1948. La collaboration débute par la mise au point du bec Métal Classique. Devant le succès rencontré par ce modèle, il sera quelques années plus tard décliné en Métal Jazz. La gamme de becs en ébonite Soloist, pour saxophones, est quant à elle introduite en 1951.

1948

Super Action

Ce saxophone, connu aussi sous le nom de Super Balanced Action (SBA), est en quelque sorte un instrument de transition entre le Balanced Action et le Mark VI.

Par rapport au Balanced Action, la culasse est désormais démontable, ce qui permet une maintenance beaucoup plus aisée. L’emboîtement corps-culasse se fait à l’aide d’une virole maintenue par deux vis, le pavillon restant soudé.

La principale évolution porte sur le clétage décalé main droite/main gauche dont l’ergonomie favorise un meilleur confort de jeu.

1954

Mark VI

La production du Mark VI, véritable instrument de légende, s'étend sur une vingtaine d'années.

Le clétage apporte un confort de jeu exceptionnel en supprimant beaucoup de contraintes. Sur la nouvelle clé de bocal, le “S” de Selmer est désormais gravé sur fond bleu.

La flexibilité de cet instrument séduira rapidement de nombreux saxophonistes, notamment Sonny Rollins, Stan Getz, Dexter Gordon, et John Coltrane qui enregistra son mythique A Love Supreme avec ses ténor et soprano Mark VI.

Centered Tone
1954

Centered Tone

Adopté en 1935 par Henri SELMER Paris, le système Boehm à anneaux avait marqué un changement important, créant ainsi un standard international et permettant aux mythiques clarinettes Radio Improved et Balanced Tone de conquérir les États-Unis durant la décennie 1930-1940.

Mais c’est en 1954 que la grande révolution aura lieu avec la sortie de la légendaire Centered Tone, clarinette fétiche de Benny Goodman.

Trompette K-modified
1954

Trompette K-modified

La trompette K-modified conserve les améliorations de la Balanced (avec le bloc pistons déporté vers l'avant) et intègre une modification de l'emboîture. Louis Armstrong l'adopte et la jouera jusqu'à la fin de sa carrière.

En 1966, le trompettiste Maurice André devient conseiller artistique pour les trompettes SELMER. Il participe à la mise au point de la trompette piccolo à 4 pistons en 1967. Ce modèle pose les bases de la trompette piccolo moderne et devient la référence sur le marché. Il participe également à la conception des trompettes Sib et Ut Radial 2, sorties en 1968.

Électrification
1954

Électrification

En 1954, SELMER commence aussi à commercialiser le Clavioline, inventé par Constant MARTIN.

Ce fut l'un des premiers instruments de musique électroniques largement diffusés commercialement ; il connut un grand succès dans les années 1950. Son clavier produisait des sons imitant les timbres des instruments acoustiques (trompette, violon, hautbois, etc.).

Dans les années 1960, SELMER lance également une cellule microphonique spécialement destinée à l'amplification des instruments à vent, et le varitone, système comprenant un microphone intégré et un boîtier de commande permettant d'utiliser des effets tels que le trémolo, les sous-octaves simultanées et l'écho, le tout relié à un amplificateur spécifique.

Toute une gamme d'amplificateurs et haut-parleurs sera également développée.

Clarinettes
1971-2008

Clarinettes

Les clarinettes Série 10 voient le jour en 1971 ; elles ont de nouvelles proportions de barillets, corps et pavillon ainsi qu'une perce différente pour répondre aux attentes des clarinettistes de grands orchestres contemporains. Elles seront suivies par les clarinettes 10S en 1977, puis les 10SII en 1993.

La clarinette système MARCHI, apparue au catalogue en août 1975, représente l’une des contributions majeures du XXe siècle, en termes de facture instrumentale et d’ouverture de répertoire.

En 1984, c'est la naissance du modèle Récital. Une clarinette unique au monde de par sa conception très boisée.

Plusieurs modèles viendront compléter la gamme au cours des deux décennies suivantes : la clarinette Prologue, plutôt destinée aux étudiants, la Signature, mise au point avec Jacques Di Donato, et la Privilège, établissant un nouveau standard sur le segment haut de gamme.

Saxophones
1974-2003

Saxophones

Après 20 ans de production, le Mark VI cède en 1975 la place au Mark VII, facilement reconnaissable à son clétage large et solide.

En 1981, le Super Action 80 marque un changement de cap : le clétage est redéfini avec notamment des clés plus petites et plus ramassées que sur le Mark VII, à la demande des musiciens.

En 1986, le saxophone Super Action 80 Série II voit le jour. Saxophone polyvalent par excellence, il fêtera bientôt ses 40 ans, ce qui en fait le modèle le plus fabriqué.

Dans les années 1990, Claude Delangle et Patrick Bourgoin participent à la conception de la gamme de saxophones Série III. Pour la première fois dans l'histoire de l'entreprise, le nouveau modèle ne remplace pas l'ancien, mais vient compléter la gamme.

Au début des années 2000, SELMER lance les saxophones alto et ténor Reference, en hommage aux mythiques Balanced Action et Mark VI.

Becs et anches
1974-2010

Becs et anches

La famille des becs S80 apparaît en 1974. L'une de ses principales innovations est sa fameuse chambre carrée, réalisée pour la première fois entièrement par une mortaiseuse, permettant sa parfaite reproductibilité. Le plus célèbre de la famille S80 est sans conteste le C*. C'est encore le bec le plus vendu au monde, et ce, depuis des décennies.

Les becs de clarinettes profitent également des évolutions de la fabrication avec l'arrivée du modèle C85.

À la fin des années 1980, le bec S90 trouvera sa place auprès du S80. Un peu plus timbré, il offre aussi plus de projection.

Au tournant le XXe siècle, deux nouveaux modèles de becs voient le jour : le bec pour soprano Super Session, et les becs alto et ténor Soloist, directement inspirés du bec mythique fabriqué dans les années cinquante. Le bec Spirit quant à lui est lancé en 2010.

Côté anches, le modèle Omega remplace en 1975 le modèle Soloist, fabriqué depuis 1885. Il sera produit jusqu'en 1990.

Tribute to Bird
2005-2012

Tribute to Bird

Entre 2005 et 2012, Henri SELMER Paris décline 5 versions Collector d'un saxophone en hommage à Charlie Parker, alias Bird.

Les meilleurs artisans graveurs Selmer réalisent une gravure originale autour de la thématique poétique de l'oiseau, déclinée sur cinq continents.

L'année 2005 a vu naître le modèle Hummingbird, un alto Référence orné de colibris des Amériques, suivi en 2006, du Kookaburra, emblématique de l'Australie. En 2007, le continent africain se dessine sous les traits de l'emblématique Flamingo (flamant rose). Inspiré de la légende de l'Oiseau de feu, le Collector Firebird célèbre en 2009 le continent européen. Dernière édition de cette collection unique, le Dragon Bird, sorti en 2012, symbolise le continent asiatique.

Renouvellement de la gamme
2013-2018

Renouvellement de la gamme

L'année 2013 marque une nouvelle dynamique insufflée par la famille des becs, avec la sortie du bec pour saxophone alto Concept, et les modèles Concept et Focus pour clarinette basse, qui connaissent un succès immédiat.

Cet élan se prolonge en 2014 avec la clarinette Sib Présence, le bec de saxophone alto Prologue et enfin le saxophone alto Axos, modèles d'entrée de gamme professionnelle.

En 2018, le bec Claude Delangle témoigne d’une relation privilégiée entre la tradition et les dernières avancées de la famille Concept.

La même année, le film 16 levers de soleils retrace l'épopée de Thomas Pesquet lors de sa première mission à bord de l'ISS. Le spationaute sera le premier à jouer un saxophone SELMER au milieu des étoiles…

L'excellence reconnue
2018

L'excellence reconnue

Jérôme Selmer, arrière-petit-fils du fondateur, s'est vu remettre le Prix Spécial du Comité artistique aux Victoires du Jazz 2018. Cette récompense marque la reconnaissance du rôle fondamental de la Maison SELMER dans l'histoire du Jazz.

La même année, l'entreprise a fait son entrée au Comité Colbert. Rassemblant près de 100 Maisons et institutions culturelles, ce collectif a pour vocation de faire rayonner dans le monde entier la culture et l’art de vivre français. Adhérente au programme French Fab et labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant pour son savoir-faire artisanal et industriel d’excellence, la Maison SELMER place en effet au cœur de ses priorités la préservation du patrimoine manufacturier et artisanal français.

L'année 2018 marque aussi un changement d'actionnariat. Consciente de la nécessité d’investir pour poursuivre son développement et continuer à servir musiciens internationaux et amateurs passionnés, l’entreprise a fait appel au fonds d’investissement Argos Wityu. Ce dernier est ainsi devenu actionnaire majoritaire, aux côtés d’un noyau resserré de membres de la famille SELMER et de l’équipe de direction.

2021-2023

Saxophones Supreme

La réalisation de l'alto Supreme incarne l’aboutissement d’un savoir-faire séculaire, conjugué à un outil de fabrication parfaitement maitrisé. L'instrument s'élève au-dessus des esthétiques musicales et s'adapte à tous les genres de musique, les styles de jeu, les types de son.

Deux ans après la sortie de l'alto Supreme, succès mondial, la gamme s'agrandit avec l'arrivée du ténor. Ce dernier réussit la prouesse de conjuguer la flexibilité et la sensation de légèreté des modèles historiques, avec la précision et la justesse des modèles modernes.

2021

Rewind.fr

Depuis plus d'un siècle, SELMER fabrique des instruments de qualité qui contribuent à l'histoire de la facture instrumentale et font la joie de nombreux musiciens.

Afin de nous inscrire dans une démarche de circularité et offrir à ces instruments une seconde vie, nous avons lancé en 2021 le service ReWIND.fr.

ReWIND.fr est la plateforme de référence des instruments d’occasion Henri SELMER Paris. Elle permet l'achat d’instruments révisés par nos meilleurs artisans, et la reprise de vos anciens instruments.

2021-2023

Nouveaux becs

Le renouvellement de la gamme de becs s'est poursuivi ces dernières années avec le bec pour clarinette Echo, premier bec de clarinette SELMER entièrement fabriqué sur un centre d'usinage numérique, lui conférant une stabilité de production jamais atteinte.

Afin de répondre à la demande des saxophonistes de jazz, nous avons aussi lancé en novembre 2023 le bec Jazz Flow, particulièrement adapté au jazz et aux musiques actuelles (Funk, pop, électro, musiques du monde).

2022

Modèle 2022

Le Supreme Modèle 2022 célèbre le centième anniversaire du premier saxophone issu des ateliers Henri SELMER Paris, en 1922.

Fabriquée en série limitée à 641 exemplaires numérotés, cette version inédite de l'alto Supreme incarne et célèbre l'esprit créatif et festif du Paris des Années 20. Son design puise son inspiration graphique dans cette époque Art Déco qui vit naître le premier saxophone SELMER.

Le numéro 001 a été proposé aux enchères dans le cadre d’une vente exceptionnelle dont les bénéfices ont été reversés à plusieurs associations caritatives œuvrant au développement de la pratique musicale auprès de publics défavorisés.

2022-2023

Clarinettes Muse

Les clarinettes Sib et La Muse, sorties en 2022, s’adressent aux musiciens en quête d’instruments à l’émission précise et directe.

Le système EVOLUTION est intégré à la clarinette Muse. Cette innovation, basée sur un procédé de chemisage intérieur avec une résine nouvelle génération, apporte une meilleure stabilité et longévité à l'instrument, tout en préservant les qualités acoustiques d'une clarinette traditionnelle en bois.

L'année suivante, la clarinette Mib Muse remplace la Mib Récital, intégrant nos dernières améliorations dans les domaines de la justesse, de l'ergonomie et de la mécanique.

2023

Saxophones Signature

Les saxophones Signature incarnent l'évolution des saxophones Super Action 80 Série II (pour l'alto) et Série III (pour le ténor), améliorant leurs qualités acoustiques et ergonomiques tout en s'inspirant des dernières innovations appliquées au modèle Supreme.

Adaptés à tous les niveaux, ces saxophones offrent une grande polyvalence de jeu. Ils constituent le lien naturel entre la famille Axos – entrée de gamme professionnelle - et Supreme – haut de gamme.

2023

Anches

En 2023, Henri SELMER Paris renoue avec ses racines en relançant la fabrication d’anches pour saxophones et clarinettes, première activité du fondateur dès 1885.

Confectionnées sur des machines traditionnelles de haute précision et calibrées minutieusement par quart de force, elles se caractérisent par une densité, une rondeur et une chaleur sonore exceptionnelles.

Fabriquées en France, elles sont conditionnées de manière écologique, sans plastique.

2024

Prologue nouvelle génération

Début 2024, la clarinette Prologue fait peau neuve ! Afin d'inspirer les jeunes et les moins jeunes à jouer de la clarinette, Henri SELMER Paris a conçu pour ce modèle de nouvelles fonctionnalités qui facilitent l’apprentissage et la progression : repose-pouce révolutionnaire, bague ergonomique pour les petites mains, légèreté accrue et clé de 12ème ergonomique.

« Sans se lasser, faire toujours mieux » était la devise affichée par Henri Selmer. La Maison SELMER intègre cette démarche au quotidien dans ses ateliers, afin de libérer le souffle créatif de tous les musiciens... L’histoire se poursuit à vos côtés.