Achetez votre bec en ligne en quelques clics

Joshua Redman

Joshua Redman a été exposé très tôt à une variété de musiques (jazz, classique, rock, soul, indienne, indonésienne, moyen-orientale, africaine) et d'instruments (flûte à bec, piano, guitare, gatham, gamelan), et a commencé à jouer de la clarinette à neuf ans avant de passer à ce qui est devenu son instrument principal, le saxophone ténor, un an plus tard.

En 1991, Redman est diplômé du Harvard College avec mention Très Bien, Phi Beta Kappa, et obtient une licence en sciences sociales. Il s'installe à Brooklyn, et presque immédiatement il se retrouve plongé dans la scène jazz new-yorkaise. Il a commencé à jammer et à jouer régulièrement avec certains des plus grands musiciens de jazz de sa génération : Peter Bernstein, Larry Goldings, Kevin Hays, Roy Hargrove, Geoff Keezer, Leon Parker, Jorge Rossy et Mark Turner (pour n'en citer que quelques-uns). En novembre de la même année, cinq mois après avoir déménagé à New York, Joshua a été nommé lauréat du prestigieux Concours international de Saxophone Thelonious Monk. Ce n'est là qu'un des faits marquants les plus visibles d'une année qui a vu Joshua commencer à tourner et à enregistrer avec des maîtres du jazz tels que son père, Jack DeJohnette, Charlie Haden, Elvin Jones, Joe Lovano, Pat Metheny, Paul Motian et Clark Terry.

Aujourd'hui pleinement engagé dans une vie de musicien, Joshua signe rapidement chez Warner Bros. Records et a sorti son premier album éponyme au printemps 1993, ce qui a valu à Joshua sa première nomination aux Grammy Awards. Cet automne-là, il sort Wish, où Joshua est rejoint par la distribution de Pat Metheny, Charlie Haden et Billy Higgins. Il a fait de nombreuses tournées avec Metheny au cours du second semestre de cette année-là. Son enregistrement suivant, MoodSwing, est sorti en 1994, et il a présenté son premier groupe permanent, qui comprenait trois autres jeunes musiciens qui sont devenus certains des artistes les plus importants et les plus influents du jazz moderne : le pianiste Brad Mehldau, le bassiste Christian McBride et le batteur Brian Blade. Une édition ultérieure de cet ensemble comprenait le guitariste Peter Bernstein, le pianiste Peter Martin, le bassiste Chris Thomas et Brian Blade.

Au fil d'une série d'enregistrements célèbres, dont Spirit of the Moment/Live at the Village Vanguard, Freedom in the Groove et Timeless Tales (pour Changing Times), Joshua s'est imposé comme l'un des chefs de groupe les plus constants et les plus couronnés de succès, et a ajouté des saxophones soprano et alto à son arsenal instrumental. Le deuxième quatuor de Joshua a été formé en 1998 et a fait ses débuts sur l'album Beyond, sorti en 2000. L'interaction dynamique et les rapports peu communs de ce groupe ont inspiré à Joshua l'écriture et l'enregistrement de sa première composition longue, Passage of Time, sortie en 2001.

Un an plus tard, Joshua a commencé à canaliser ses sensibilités jazz à travers de nouvelles instrumentations et a formé The Elastic Band, un trio flexible, électrifié et basé sur le groove. Le groupe a fait ses débuts sur les albums Yaya3 et Elastic, sortis en 2002. Le batteur Jeff Ballard a commencé à jouer régulièrement avec le Elastic Band plus tard dans l'année, et il a joué (avec Blade et Yahel) un rôle central dans leur prochain enregistrement, Momentum, nommé aux Grammy Awards, qui est sorti en 2005 pour inaugurer l'affiliation de Joshua avec Nonesuch Records, et a présenté un programme varié et passionnant d'invités spéciaux.

Le mois suivant, Nonesuch a sorti le tout premier disque de Joshua Redman en trio sans piano, Back East, avec Joshua aux côtés de trois sections rythmiques de basse et de batterie (Larry Grenadier & Ali Jackson, Christian McBride & Brian Blade, Reuben Rogers & Eric Harland) et de trois saxophonistes invités très spéciaux (Chris Cheek, Joe Lovano et Dewey Redman). Sur Compass, sorti en janvier 2009 (Nonesuch), Joshua continue d'explorer le vaste format de trio.

À partir de la fin de l'année 2009, Joshua a commencé à se produire avec un nouveau groupe de collaborateurs appelé James Farm, avec le pianiste Aaron Parks, le bassiste Matt Penman et le batteur Eric Harland. Le groupe insuffle une attitude progressive et un son moderne à l'instrumentation traditionnelle d'un quartet de jazz acoustique. Les performances du groupe et ses deux albums ont été accueillis avec enthousiasme par les critiques du monde entier.

En mai 2013, Joshua Redman a sorti Walking Shadows (Nonesuch), une collection de ballades vintage et contemporaines produites par son ami et collaborateur habituel Brad Mehldau. C'est le premier enregistrement de Redman à inclure un ensemble orchestral. À propos de Walking Shadows, le New York Times affirme qu'« il n'y a pas eu de geste lyrique plus sublime au cours de ses 20 ans de carrière discographique ».

Sorti en juin 2014, Trios Live (Nonesuch), a été enregistré au Jazz Standard de New York et à la Blues Alley de Washington DC lors de concerts avec deux trios différents : Joshua et le batteur Gregory Hutchinson avec le bassiste Matt Penman (Jazz Standard) et Joshua et Gregory Hutchinson avec le bassiste Reuben Rogers (Blues Alley).

Après leur première collaboration lors des concerts de 2011 au Blue Note de New York à l'invitation de The Bad Plus, et des concerts intermittents au fil des ans, Redman et le trio soudé ont sorti leur premier album studio intitulé The Bad Plus Joshua Redman en mai 2015 sur Nonesuch. Redman a été nominé pour le meilleur solo de jazz improvisé sur le morceau Friend or Foe de cette première collaboration discographique.

Sorti en 2016, Nearness (Nonesuch), a été enregistré lors de plusieurs concerts en Europe et illustre de la manière la plus directe et la plus intime l'extraordinaire rapport musical entre le saxophoniste Joshua Redman et le pianiste Brad Mehldau, camarade de label, ami et compagnon de voyage à travers le jazz depuis 25 ans. Après avoir rejoint Mehldau en tant que soliste sur Highway Rider, les deux musiciens ont recommencé à se produire en duo dans des salles de concert et des festivals du monde entier, récoltant à chaque fois de superbes critiques.

Still Dreaming, sorti en mai 2018 sur Nonesuch, met en vedette le batteur Brian Blade, le bassiste Scott Colley et le trompettiste Ron Miles.

Le nouvel album du Joshua Redman Quartet, Come What May (Nonesuch), est sorti le 29 mars 2019. Il s'agit du premier enregistrement en près de deux décennies pour ce groupe de musiciens : le saxophoniste récemment nommé aux Grammy Awards et ses amis et collègues de longue date, le pianiste Aaron Goldberg, le bassiste Reuben Rogers et le batteur Gregory Hutchinson. Les précédentes sorties ont été Beyond (2000) et Passage of Time (2001). Le quartet, qui a effectué des tournées internationales ces dernières années, a enregistré sept airs de Joshua Redman pour Come What May.

Crédit photos : Jay Blakesberg - Lisa Siciliano

Ecouter sa
musique

Albums (2)

Sun on Sand
2019
Come What May
2019
Toute son
actualité
Plus d'actualités
Découvrez aussi
Tous les artistes