John Coltrane

Considéré comme l’un des saxophonistes les plus influents de l’histoire, John Coltrane a repoussé les limites du jazz au fil d’une quête musicale et spirituelle continue. Mais à travers son travail de recherche sur le cheminement de l’harmonie musicale, Coltrane a marqué l’histoire de la musique bien au-delà du jazz…

John Coltrane naît en 1926 à Hamlet, en Caroline du Nord. Ses parents sont passionnés de musique : sa mère joue du piano, son père du violon et de la clarinette. John, lui, étudie dès douze ans la clarinette, puis, inspiré par les musiques de Johnny Hodges et de Lester Young, il se met au saxophone alto.

En 1943, il part s’installer à Philadelphia pour étudier à la Ornstein School of Music puis aux Granoff Studios. Il se produit dans les bars de la ville dès 1945, avant d'effectuer son service militaire dans l’orchestre de la Marine américaine, où il joue de la clarinette. De retour à Philadelphia, il intègre différents groupes de rhythm & blues et de jazz, et se met au saxophone ténor. Il rejoint ensuite l'orchestre de Dizzy Gillespie, un tremplin qui lui permet rapidement de collaborer avec des artistes de légende : Miles Davis, Earl Bostic, Thelonious Monk, Charlie Parker, Sonny Rollins… Ces nombreuses rencontres sont l’occasion pour lui d’expérimenter différents univers et d’enrichir toujours plus son jeu. John Coltrane n’est pas considéré comme un génie pourvu d'un don inné ; c’est un travailleur acharné désireux d‘apprendre et de se nourrir des autres. Il passe le plus clair de son temps à travailler sa technique et la maîtrise de son instrument, et se distingue par son humilité, son sérieux et sa passion obsessionnelle pour la musique.

À la fin des années 1950, John Coltrane expérimente ce qu’il appellera un éveil spirituel. Il s’intéresse notamment aux philosophies et spiritualités orientales. Grand pacifiste, il aspire à contribuer à des changements positifs dans le monde, à "rendre les gens heureux à travers la musique". Suite à cette révélation, il intègre à sa recherche musicale une dimension très spirituelle, comme en témoignent les titres de nombreuses œuvres (« Dear Lord », « Song of Praise », « Amen »…).

"Ma musique est l’expression spirituelle de ce que je suis, ma foi, ma connaissance, mon être. Quand on commence à mesurer les possibilités de la musique, on désire alors faire quelque chose qui soit vraiment bon pour les gens, aider l’humanité à se libérer elle-même de ses craintes. Je pense que la musique peut rendre le monde meilleur et, si j’en suis capable, je veux le faire."

En 1960, il forme son propre groupe, le John Coltrane Quartet, avec qui il enregistre plusieurs albums, dont "My Favourite Things". Il enregistre également un album avec le pianiste Duke Ellington en 1962, puis avec chanteur Johnny Hartman en 1963. L’année suivante, il sort deux des albums les plus aboutis de sa carrière : « Crescent », puis « A Love Supreme », une œuvre mythique de 33 minutes enregistrée en une seule séance.

Décédé d’un cancer en juillet 1967, John Coltrane reste considéré comme l’un des saxophonistes les plus influents de l’histoire. Explorant constamment de nouvelles sonorités, il a révolutionné le jazz en développant notamment un style de jeu basé sur des flots de notes denses et rapides qualifiés de « nappes de son » (sheets of sounds, en anglais). Par ailleurs, son exigence le rendait très attentif aux aspects techniques et aux détails de son instrument et de ses accessoires ; il essayait toutes formes d’anches, de becs et de ligatures cherchant sans relâche le son qui lui conviendrait à la perfection. Il a joué une grande partie de sa vie sur des saxophones Selmer et a adopté en 1960 le Mark VI, avec lequel il a enregistré "A Love Supreme". L'instrument, salué pour son ergonomie et son homogénéité de son, lui offrait une grande souplesse et une richesse de son dans les graves comme dans les aigus.

Crédit photos : Chuck Stewart - William Claxton - Hugo van Gelderen

J’aimerais montrer aux gens le divin dans un langage musical qui transcende les mots.

Découvrez aussi
Tous les artistes