Yusef Lateef

Virtuose du saxophone ténor et de la flûte, jouant de la "musique du monde" avant qu’elle n’ait de nom, Yusef Lateef a été une influence majeure pour de nombreux musiciens dont John Coltrane

William Emanuel Huddleston le 9 octobre 1920 à Chattanooga (Tennessee), Yusef Lateef grandit dans l'Ohio puis à Détroit où il commence le saxophone ténor. Il fait ses classes avec Lucky Millinder en 1946, puis joue avec les Hot Lips Page, Roy Eldridge et le big band de Dizzy Gillespie (1949-1950). Il travaille brièvement avec Count Basie avant de retourner à Detroit étudier la flûte et la composition à la Wayne State University. En 1950, il se convertit à l'islam (l'ahmadisme) et change de nom.

Yusef Lateef commence à enregistrer en tant que leader en 1955 puis s’installe à New York à la fin de la décennie. De plus en plus tourné vers des sonorités orientales, il se fait remarquer pour sa virtuosité au saxophone ténor et à la flûte, mais aussi sa pratique du hautbois, du basson et d’instruments venus d’Afrique et d’Asie. En parallèle de ses propres projets, il continue à accompagner de grands jazzmen tels que Charles Mingus, Donald Byrd, Cannonball Adderley, Miles Davis

En 1961 son album Eastern Sounds fait de Yusef Lateef l'ambassadeur du jazz oriental aux Etats-Unis. Ses sonorités atypiques influenceront de nombreux musiciens et notamment John Coltrane.

Il emprunte progressivement des éléments du funk et du blues, avant de s’orienter vers la musique « New Age » dans les années 1980. Le musicien remporte d’ailleurs le Grammy Award du "Meilleur album New Age" avec Yusef Lateef's Little Symphony (1987). Il enregistre dans les années 1990 avec des artistes tels que Ricky Ford, Archie Shepp, Ahmad Jamal et Von Freeman.

Décédé en 2013, Yusef Lateef est reconnu comme l’un des pionniers du « jazz du monde ». Il a reçu en 2010 la prestigieuse « Jazz Master Fellowship Award » de la National Endowment for the Arts.

 

Crédit photo : Tom Beetz

Découvrez aussi
Tous les artistes