Maurice André

Largement reconnu comme le plus grand trompettiste du monde, Maurice André a fait de la trompette un instrument virtuose. Il a par ailleurs participé à la création de la trompette piccolo moderne à quatre pistons, main dans la main avec la maison Selmer.

Né en 1933 à Alès, Maurice André travaille à la mine de 14 à 18 ans, tout en étudiant la trompette avec son père. Il s’engage ensuite dans l’armée comme musicien et entre au Conservatoire de Paris en 1951. Brillant élève, il obtient le premier prix de trompette et intègre l’Orchestre de la Société des concerts du Conservatoire, puis l’Orchestre Lamoureux et l’Orchestre philharmonique de l’ORTF. En 1953, il enregistre son premier disque au sein de l’orchestre de Jean-François Paillard. Il ne se détourne pas pour autant de la musique populaire, qu’il joue en parallèle au cirque Medrano ou encore aux côtés de Charles Trenet.

Il remporte en 1955 le premier prix au prestigieux concours de Genève, mais c’est en 1963 que sa renommée devient internationale, après avoir obtenu le premier prix au concours de Munich. Sa virtuosité, sa délicatesse, mais aussi sa jovialité en font une véritable vedette et lui permettent de redonner ses lettres de noblesse à la trompette à travers des enregistrements classiques, baroques, ou encore d’airs populaires.

Professeur au Conservatoire de Paris de 1967 à 1978, Maurice André est aussi conseiller artistique chez Henri Selmer Paris de 1966 à 1985. Il contribue au perfectionnement de la trompette piccolo en si bémol à quatre pistons, qui devient son instrument de prédilection et avec laquelle il redécouvre le répertoire baroque.

Décédé en 2012, Maurice André a gravé plus de 250 enregistrements pour lesquels il a reçu de nombreux prix et récompenses. Il fut également sacré « Meilleur trompettiste du monde » en 2006 aux Etats-Unis.

Je pense que la musique amènera les hommes à se rapprocher les uns des autres.

Découvrez aussi
Tous les artistes