Marcel
Mule

Soliste à la garde républicaine, professeur au Conservatoire de Paris puis essayeur chez Henri Selmer Paris, Marcel Mule est un grand nom de l'histoire du saxophone. Il a introduit l'instrument dans la musique classique et lui a assuré un rayonnement international.

Né en 1901 à Aube (Orne), Marcel Mule s’initie à la musique dès l’âge de 8 ans (saxophone, violon puis piano). Il apprend d’abord auprès de son père, directeur de fanfare, puis de François Combelle, soliste à la garde républicaine. Il intègre à son tour la garde en 1923, prenant ainsi la place de son professeur, et fonde le quatuor de saxophones de l’institution quelques années plus tard.

Le musicien découvre le vibrato dans les orchestres de jazz à la fin des années 1920. D’abord surpris, il décide de l’expérimenter sur son saxophone puis de l’intégrer peu à peu dans la musique classique. Cette nouvelle manière de jouer est un succès et se répand rapidement jusqu’à s’institutionnaliser.

Marcel Mule devient le principal saxophoniste français et participe à de nombreuses créations, notamment le Boléro de Ravel qui suscite un véritable engouement. Sa réputation l’amène à donner de nombreux concerts à travers l’Europe et le monde, d’abord avec son quatuor puis en tant que soliste dans des orchestres symphoniques.

Marcel Mule fut également le deuxième professeur de saxophone à enseigner au Conservatoire de Paris. C’était en 1942, soit 70 ans après le départ d’Adolphe Sax ! Entre 1942 et 1968, année de son départ en retraite, il permettra à 87 de ses élèves de décrocher leur Premier Prix. Par ailleurs, il a été essayeur chez Henri Selmer Paris, et a contribué au développement du célèbre Mark VI.

Décédé en 2001, Marcel Mule est considéré comme le père de l’Ecole française classique du saxophone. Il a créé et généré de nombreuses œuvres pour saxophone, a participé à l’évolution des instruments et a formé de nombreux musiciens reconnus.

Découvrez aussi
Tous les artistes