Hank
Mobley

Saxophoniste ténor et compositeur, Hank Mobley fut l'un des membres fondateurs du célèbre groupe Jazz Messengers, précurseur du hard bop.

Hank Henry Mobley naît le 7 juillet 1930 à Eastman (Georgie) et grandit à Elizabeth (New Jersey). Il commence le saxophone ténor à l’adolescence, inspiré entre autres par Lester Young et Charlie Parker. Il se professionnalise rapidement mais c’est dans les années 1950 que sa carrière débute véritablement dans les groupes de Max Roach (1951-1953) et Dizzy Gillespie (1954). En parallèle, il joue avec des artistes comme Milt Jackson, Tadd Dameron et J.J. Johnson. Il fait également partie de l'orchestre de Duke Ellington pendant deux semaines en 1953.

En septembre 1954, il rejoint le groupe du pianiste Horace Silver, qui devient un quintet co-dirigé par Art Blakey et baptisé les Jazz Messengers. Leur premier album révolutionnaire pour Blue Note, Horace Silver and the Jazz Messengers (1955), marque une étape essentielle dans le développement du hard bop.

La formation originale des Jazz Messengers se sépare au bout de deux ans. Hank Mobley collabore alors le quintette de Horace Silver en 1956 et 1957, et commence à enregistrer ses propres albums, parmi lesquels Hank Mobley Quintet et Hank Mobley and His All Stars. En 1959, il rejoint à nouveau les Jazz Messengers pour une courte durée.

Il joue ensuite brièvement avec Miles Davis avant de faire une carrière indépendante en Amérique et en Europe. L’année 1960 est marquée par deux albums importants, comptant parmi ses meilleurs : Soul Station et Roll Call. Le musicien y offre un son plus rond et plus chaud qu’auparavant, tout en conservant la tension qui caractérise sa musique.

Des problèmes de santé le contraignent à prendre sa retraite au milieu des années 1970. Décédé des suites d’une pneumonie en 1986, Hank Mobley était reconnu pour ses talents de compositeur et de soliste et particulièrement pour ses arrangements imaginatifs et la complexité de ses conceptions rythmiques.

Découvrez aussi
Tous les artistes