À l’origine…


François-Joseph Fétis Créé en 1877, le Musée était initialement rattaché au Conservatoire Royal de Bruxelles, afin de faire découvrir aux élèves d’anciens instruments de musique. Il réunissait la collection du célèbre musicologue belge François-Joseph Fétis (1784-1871), et celle offerte en 1876 au roi Léopold II par le Rajah Sourindro Mohun Tagore (1840-1914), comprenant une centaine d'instruments indiens.

 Victor-Charles MahillonCes collections ont rapidement été remarquablement enrichies par l’action de Victor-Charles Mahillon (1841-1924), le premier conservateur du musée. C’est lui qui a donné à l’institution son envergure internationale ; on lui doit notamment l’achat de l’impressionnante collection Contarini-Correr, un ensemble de 121 instruments italiens et allemands des XVIe et XVIIe siècles. Lorsqu'il meurt en 1924, le MIM compte déjà 3.666 pièces, dont 3.177 instruments de musique originaux...
 

D'impressionnantes collections


ArmonicaSitué dans le Old England, un joyau architectural d’Art Nouveau bâti en 1899, le Musée présente des collections d’une grande variété, réparties sur quatre étages d’expositions. L'espace au rez-de-chaussée est consacré aux traditions dans le monde. Le premier étage offre un aperçu chronologique des instruments en Europe. Le deuxième étage est dédié aux claviers, invention essentielle dans l'histoire de la facture instrumentale. Le niveau -1 rassemble quant à lui les collections mécaniques, électriques et électroniques.

highegheArmonica de verre, musette baroque à trois chalumeaux, orgue de barbarie, fujara, higheghe, janggu, hajhouj... La visite constitue un véritable tour du monde musical à travers une expérience interactive qui permet d'écouter près de 200 extraits musicaux !

À côté des salles d’exposition, le Musée offre un espace de pratique, de découverte et d’expérimentation : l’Atelier. Lorsque la période s’y prête, le Musée organise également des concerts, projections, conférences, ou encore des stages pour enfants.
 

Adolphe Sax à l'honneur


Adolphe SaxLa famille Sax a eu un rôle essentiel dans la facture des instruments de musique à vent au XIXe siècle. Charles-Joseph Sax, établi à Bruxelles, a réalisé et perfectionné de nombreux instruments avant d'initier ses fils à l’art de la facture. L'aîné, Antoine-Joseph dit Adolphe Sax, n’est autre que l’inventeur du saxophone (et de bien d’autres instruments).  

SaxhornLes collections du MIM comptent un large ensemble d’instruments fabriqués par les membres de la famille Sax, le plus important au monde dans une collection publique. Parmi les quelque 140 pièces, on trouve des saxophones, des saxhorns, des saxotrombas, des cornets à pistons, des trompettes, des instruments à six pistons et sept pavillons, des cors omnitoniques, des clairons, des flûtes, des clarinettes…

Saxophone BarytonDepuis 2020, le MIM abrite notamment le plus ancien saxophone au monde encore conservé. Il s'agit d'un saxophone baryton datant de 1846, l’année du brevetage de l’invention d’Adolphe Sax. Il porte le numéro 2686 et l'inscription "Saxophone baryton en mi b breveté, Adolphe Sax à Paris".

Dans l'espace du musée dédié aux instruments à vents, les visiteurs peuvent visionner une vidéo retraçant la genèse du saxophone. Celle-ci débute avec l'invention de l'instrument par Adolphe Sax, et se poursuit par la fabrication d'un saxophone aujourd'hui dans les ateliers Henri SELMER Paris. Notre Maison est en effet étroitement liée à l'inventeur. En rachetant les ateliers d'Adolphe Sax fils en 1929, Henri Selmer en a intégré le personnel et son savoir-faire, conférant ainsi à sa société le statut de légataire universelle de l'invention du saxophone.


 

Visite virtuelle


Depuis peu, le MIM propose sur son site internet une visite virtuelle de ses collections. De chez vous, vous pouvez ainsi pénétrer dans le musée et parcourir différentes salles regorgeant d'instruments historiques !

Visite virtuelle MIM

Une initiative qui permet de continuer à apprendre et nourrir sa passion pour la musique lorsque l'accès à la culture est limité...
 

Crédit photo/vidéo : © Musée des Instruments de Musique de Bruxelles


Accéder au site du MIM
En savoir plus sur Adolphe Sax