Attilio BerniLe Museo del Saxofono détient la plus vaste collection de saxophones au monde créée par Attilio Berni, saxophoniste, enseignant et collectionneur. Composée de plus de six cents instruments de musique, de près de cinq cents photographies anciennes et d'un millier de becs, accessoires, documents et objets vintage, cette collection témoigne de la recherche autour de l’instrument et de ses évolutions techniques.

On peut y admirer de nombreux instruments rares, des premiers modèles d'Adolphe Sax aux premières tentatives de combiner l'électronique avec le saxophone, du minuscule soprillo Eppelsheim de 32 cm au gigantesque saxophone contrebasse Orsi de 2 mètres... Le musée abrite aussi des variantes insolites du saxophone telles le rothophone, le saxophone à coulisse ou le jazzophone.

Instruments Musée du saxophone

Parmi les instruments SELMER, on trouve notamment le saxophone ténor Mark VI Varitone, le saxophone Modèle 22 C Melody plaqué or de Rudy Wiedoeft, ou encore le Large Bore Artist (l'un des cinq exemplaires décorés de 14 pierres précieuses, le seul plaqué or, fabriqué en France en 1928 pour Ralph James, premier saxophoniste alto de l'orchestre de Sam Wooding).

Saxophone SELMER Large bore artist

En plus de cette large collection, le musée propose un programme de concerts bimensuels avec les grands noms du jazz italien (Rosario Giuliani, Max Ionata, Luca Velotti…) et de la musique classique (Jacopo Taddei, Giammarco Casani, Cicchirillo Alessandro…).
 

Catalogue MuséeLe musée a également édité cette année un magnifique ouvrage riche en photographies, en études approfondies et en annotations technico-descriptives des différentes métamorphoses des instruments, entremêlées d'histoires personnelles des inventeurs et des musiciens qui les ont joués...

Commander l'ouvrage


Si Adolphe Sax n'a pu assister au plein essor du saxophone, nul doute qu'il aurait été fier de ce musée dédié à la plus célèbre de ses inventions !
 

 

Alto Saint-Louis Médaille d'or
 

Saxophone alto Selmer Saint-LouisAnnée de fabrication : 1904
Finition : Corps en laiton nickelé, pavillon gravé "Henri Selmer - 4 PLACE DANCOURT PARIS - MEDAILLE D'OR St LOUIS 1904"
Registre : Du sib grave au fa aigu

Après avoir reçu une médaille d'or pour ses clarinettes à l'exposition de Saint Louis en 1904 et avoir été confrontée à la forte concurrence d'autres fabricants français, la Maison SELMER a diversifié sa production. Le modèle Saint-Louis a été le premier saxophone réellement conçu par SELMER, bien qu'il ait été produit dans l'atelier du fils d'Adolphe Sax, au 84 rue Myrha à Paris.

 

 

Soprano courbe Modèle 22
 

Soprano courbe modele 22Année de fabrication : 1922
Numéro de série : 3745
Finition : Corps et clés en laiton, finition argentée
Registre: Du sib grave au mib aigu

À l'origine, les sopranos inventés par Adolphe Sax étaient droits, mais le soprano courbe fut très populaire dans les années 1920 et 1930. Le Modèle 22 est le premier modèle officiellement produit par Henri SELMER Paris et a les trous pour le si et le si bémol graves tous deux sur le côté gauche. Il s'agit d'une version particulièrement rare du soprano courbe.

 

Ténor Modèle 22 C-Melody
 

Tenor C Melody

Année de fabrication : 1925
Numéro de série : 3294
Finition : Corps plaqué or satiné, clés plaquées or poli, pavillon gravé de motifs floraux et des lettres R.W. (Rudy Wiedoeft)
Registre : Du sib grave au fa aigu

Les saxophones en do faisaient partie du brevet original, déposé par Adolphe Sax à Paris en 1846, et ont été très en vogue jusque dans les années 1930. Cet exemplaire a appartenu au saxophoniste Rudy Wiedoeft, l'un des musciens américains les plus importants des années 1920. Son morceau le plus célèbre, Saxophobia, datant de 1918, reste le single pour saxophone le plus vendu de l'histoire. 

 

Super Sax Basse
 

Tenor C Melody

Année de fabrication : 1932
Numéro de série : 16462
Finition : Argentée
Registre : Du si bémol grave au mi bémol aigu

Le saxophone basse, initialement conçu en do par Adolphe Sax, est utilisé pour la première fois en 1844 pa Hector Berlioz dans l'un de ses arrangements de l'Hymne Sacré et en décembre de la même année, il fait ses débuts avec l'orchestre du Conservatoire de Paris dans l'opéra Le Dernier Roi de Juda de G. Kastner. Le saxophoniste Adrian Rollini - à qui cet instrument a appartenu - l'a porté l'instrument au sommet de la gloire, devenant son plus grand représentant dans les années 1930.

 

Sopranino Mark VI
 

Sopranino Mark VI

Année de fabrication : 1963
Numéro de série :
110728
Finition : Vernis standard, gravure motifs floraux
Registre : Du si bémol grave au mi bémol aigu

Le sopranino en mi bémol est considéré comme un instrument très délicat, tant au niveau du jeu que de sa fabrication. Il est utilisé plus fréquemment dans le répertoire contemporain que dans celui du jazz ou de la pop. L'utilisation la plus notable du sopranino se trouve dans le Boléro de Maurice Ravel, qui a écrit à l'origine la partition pour un sopranino en fa, bien qu'il soit très peu probable qu'un tel instrument ait jamais été fabriqué.

 

Ténor Mark VI Varitone
 

Tenor Mark VI Varitone

Année de fabrication : 1966
Numéro de série :
137032
Caractéristique : Modèle Varitone avec microphone intégré, mélangeur et égaliseur, et boîtier séparé avec préamplificateur, amplificateur, et haut-parleurs. L'instrument appartenait à Sonny Rollins.
Registre : Du sib grave au fa aigu

En 1965, SELMER a commencé à développer un saxophone avec un système d'amplification et de modulation du son connecté à l'instrument. Une unité de mixage sur le corps de l'instrument permettait au musicien d'avoir un contrôle sur le volume et la qualité du son, et de produire des effets tels que l'écho, le trémolo et un doublement du son produit dans l'octave inférieure. Moins de 50 exemplaires ont été produits.

 

Voir le site du Musée
En savoir plus sur l'invention et l'histoire du saxophone