Les Victoires du Jazz 2018 ont rendu hommage à la maison Henri SELMER Paris, qui accompagne les grands noms du jazz depuis plus d'un siècle. Hier, John Coltrane, Stan Getz, Coleman Hawkins ou encore Benny Goodman ont fait de la marque une icone du jazz. Aujourd'hui, la relève est assurée par des artistes tels que Kenny Garrett, Marcus Miller, Louis Sclavis, Manu Dibango ou Sophie Alour qui fut nommée Artiste de l'Année aux Victoires du Jazz.

Le comité artistique a remis à l'entreprise son Prix Spécial, reconnaissant pour la première fois le rôle prépondérant d’un facteur instrumental pour sa contribution au Jazz. Un moment fort, couronné par la projection d'une vidéo recueillant les témoignages et remerciements de nombreux musiciens (Benny Golson, Steve Coleman, Kenny Garrett, Pierrick Pédron, Guillaume Perret…).

Jérôme Selmer a dédié ce prix à tous les Selmer l’ayant précédé, mais surtout à tous ceux qui aujourd'hui conçoivent, fabriquent, promeuvent et  jouent les instruments Henri SELMER Paris.

La vidéo ci-dessus permet de revivre cette soirée conviviale et riche en émotions, sur une musique de Raphaël Imbert (Prix du meilleur album "Inclassable" pour Music Is My Hope).

 

PALMARES - VICTOIRES DU JAZZ 2018

 

Artiste de l’année
Laurent de Wilde

*

Artiste qui monte (Prix Frank Ténot)
David Enhco

*

Voix de l’année
Cécile McLorin Salvant

*

Groupe de l’année
Amazing Keystone Big Band

*

Album sensation de l’année
"Dadada" de Roberto Negro (Label Bleu/L’Autre distribution)

*

Album inclassable de l’année
"Music is my Hope" de Raphaël Imbert (Jazz Village/Pias)

*

Victoire d’Honneur
Rhoda Scott

*

Prix spécial du comité
Henri SELMER Paris