Fervente promotrice des clarinettes basse et contrebasse, Sarah Watts contribue depuis de nombreuses années à l’enrichissement d'un répertoire encore trop restreint. L’artiste a sorti en avril dernier un album pour clarinette contrebasse et piano : Into the Depths.

Nous sommes allés poser quelques questions à cette clarinettiste hors normes qui surnomme son instrument fétiche "La Bête"...

Sarah Watts


Comment est née l'idée de cet album ?


« Dès que j'ai eu ma clarinette contrebasse, des compositeurs ont voulu écrire pour moi et il était clair que la musique qui était écrite avait un caractère très unique et différent de beaucoup d'autres répertoires déjà écrits pour cet instrument.

J'ai toujours aimé le compositeur Franco Donatoni et sa pièce pour clarinette contrebasse solo Ombra, la pièce qui m'a donné l’envie d’avoir ma clarinette contrebasse Selmer et de commencer à me spécialiser. Donatoni sait comment écrire pour la clarinette contrebasse et tout ce qu'il fait fonctionne. J'ai utilisé cette œuvre pour montrer aux autres compositeurs figurant sur le CD de bons exemples d'écriture pour clarinette contrebasse. Il démontre également que la clarinette contrebasse peut être un instrument lyrique et c'est une chose que je tiens à promouvoir et à exploiter.

Into The Depths est la première pièce que j'ai commandée, c'est une pièce d'Elizabeth Kelly (professeure à l'Université de Nottingham). Il y a très peu de répertoire pour clarinette contrebasse et piano et aussi une part très limitée de compositrices. Nous avons reçu un prix Women Make Music de l'organisme de financement britannique PRSF pour cette pièce ainsi que pour l'enregistrement et la réalisation du CD. »


Comment s'est déroulé l'enregistrement ?


« Le processus d'enregistrement a été épuisant, mais je pense que cela a été une chance pour moi de vraiment apprendre toutes les pièces et de mieux connaître mon instrument !

Weighed Down by Light, de Tom Williams a été le premier morceau à être enregistré à l'Université de Coventry durant l'été 2018. Nous avons dû réenregistrer l'ensemble du morceau après qu'un bug a corrompu le fichier principal du premier enregistrement. Je pense que la deuxième prise était bien meilleure - donc tout arrive pour une raison !

Le reste du CD a été enregistré à l'Université de Nottingham, Simon Paterson ayant tout produit dans le nouveau studio d'enregistrement. Heureusement, tout s'est déroulé comme prévu et nous sommes incroyablement reconnaissants à Simon ainsi qu’à Miroslav Spasov et à Sohrab Uduman pour leur aide au montage. »
 

Into the Depths

Acheter l'album


Pouvez-vous nous parler de votre relation avec votre instrument ?


« J'ADORE ma bête !

Quand je l'ai récupérée pour la première fois chez Henri SELMER Paris, je ne pouvais pas jouer une octave sans faire d'horribles couinements aigus ! J'ai passé trois mois à faire des gammes, jouer des suites pour violoncelle de Bach et l'Ombra de Donatoni. En apprenant à connaître l'instrument, j'ai été étonnée de voir comment il a grandi avec moi et a développé un son si beau et si lyrique.

La clarinette contrebasse se joue normalement soit dans un orchestre à vent, soit dans de la musique contemporaine pure et dure. Pourtant, elle a la capacité de pouvoir tout faire ! Le défi de partir de zéro et de demander à des compositeurs d'écrire pour moi a été vraiment inspirant. J'espère que le répertoire que je vais créer donnera à l'instrument une chance de montrer ses nombreuses autres facettes.

J'ai eu deux autres angles principaux de commande et j'ai utilisé des thèmes pour inspirer les compositeurs. Feed The Beast (Nourrissez la Bête) était un appel à partitions sur les animaux en danger. Cela a donné lieu à une quarantaine de nouvelles œuvres et une sélection est actuellement en cours d'élaboration dans un programme de spectacle vivant avec des éléments visuels et narratifs. Nous prévoyons de le diffuser en streaming pour le Festival of The Mind de l'Université de Sheffield en septembre 2020. Ten Wee Drams était un projet de commande pour me remercier de donner des cours de clarinette basse sur l'île écossaise de Raasay. Dix compositeurs ont été chargés d'écrire une courte pièce pour clarinette basse ou contrebasse qui s'inspire de la culture, du patrimoine et du paysage de Raasay. Six des dix pièces étaient pour clarinette contrebasse. »

 

Vous pouvez acheter le CD et bénéficier de 20% de réduction sur votre commande avec le code BEAST.

Sarah Watts

Spécialisée en clarinette basse et contrebasse, Sarah Watts a acquis une réputation internationale en tant qu'artiste, professeure et chercheuse. Elle s'est produite comme soliste en Europe, en Asie et en Amérique, et a donné de nombreux cours et ateliers à travers le monde...  En savoir plus sur Sarah Watts