Une sorte d'alchimie


Je pense que lorsque nous entendons quelqu'un jouer, nous devrions ressentir une sorte de connexion que l'on ressent quand on rencontre une nouvelle personne, quelqu'un entre dans votre vie et vous ressentez d'abord une sorte de connexion. Il y a des gens qu'on aime bien, d'autres qu'on n'aime pas, on ressent cette sorte d'alchimie instantanée. Et je pense que d'une manière ou d'une autre, la magie de ce que nous faisons avec un instrument est de convertir nos émotions et nos sentiments en une sorte d'onde sonore qui communique, espérons-le, avec le public.

Le son et la narration


J'ai grandi en écoutant Frank Sinatra. Mon père était un grand fan de Frank Sinatra. Et le son de mon enfance c'est Frank Sinatra, Nelson Riddle, ces merveilleux enregistrements. Et quand Frank chante, on a l'impression qu’il chante pour vous et chaque note a un début, un milieu et une fin. Et il y a tellement d'histoires contenues dans cette note. Et mon voyage dans la vie en tant qu'interprète et musicien, indépendamment du contexte et des traditions de jeu, tente en quelque sorte de reproduire cette connexion au son et à la narration.

Notre rôle est d'improviser


La flexibilité et la couleur, les mille et une variations de sons que vous entendez. Dans l'univers du jazz, que je trouve infiniment plus attrayant à écouter, en parlant  du saxophone ici, que l'approche plus formelle d'un saxophone classique, où le son a été en quelque sorte convenu et un peu plus homogénéisé. Et donc, bien que nous soyons incapables d'improviser à la manière du musicien de jazz, où ils ont le contrôle sur l'harmonie, le rythme, la mélodie et tout ce qui se passe, quand nous jouons dans l’univers du  classique, notre rôle est d'improviser. Je dirais même plus, parce que si nous jouons une pièce notée de la musique, notre rôle est de prendre cette information de base et d'improviser avec le son et la narration par-dessus. Comment nous pouvons changer la musique, ce qu'on peut y ajouter, qui n'est pas dans la musique. Ce qui est différent, ce qui est individuel et ce qui se rattache à notre propre histoire en tant que musicien. Et c'est mon objectif de toute une vie en tant qu'interprète : essayer de trouver quelque chose dans mon son qui peut se connecter avec mes émotions et mes histoires et mon voyage unique dans la vie à travers l'instrument que je joue et dans le contexte dans lequel je joue. Donc tout est une question de son pour moi.
 

En savoir plus sur Rob Buckland
Retrouver l'intégralité des épisodes sur Facebook et Youtube