Un rêve qui devient réalité


Banda de MusicaLe projet naît en 2011 dans un quartier d’Oaxaca (sud du Mexique) réputé pour sa violence et sa pauvreté. Dans ce bidonville construit au pied d'un immense dépôt d'ordures, une vingtaine de jeunes âgés de 8 à 16 ans rêvent de créer une fanfare. Ils n’ont ni moyens financiers ni instruments, mais décident de se réunir trois heures par jour pour apprendre le solfège avec un clarinettiste du quartier.

C'est par hasard qu'Isabelle de Boves, une pilote de ligne française, croise leur chemin quelques mois plus tard et décide de les aider.

« Les enfants révisaient depuis six mois, ils avaient des étoiles plein les yeux et expliquaient que “plus tard”, ils joueraient de la trompette ou de la clarinette.»

Banda de MusicaDe retour en France, elle contacte des écoles, des boutiques, des musiciens, des fabricants. Une grande chaîne de solidarité s’organise en France pour collecter et acheminer instruments, pupitres, becs, anches, partitions…

Depuis 10 ans, cette coopération a permis l’acquisition de nombreux instruments, la construction de locaux, la formation de luthiers et l’embauche durable de professeurs de musique.

Aujourd’hui, l'école compte 140 élèves et a donné naissance à un orchestre symphonique. Certains élèves ont même reçu une bourse afin d’étudier la musique à un niveau avancé dans un conservatoire local ou à l’université de Mexico.

« Mon but c’est d’aider les enfants de Vicente, de changer leurs mentalités pour qu’ils aient un meilleur avenir » explique l'un de leurs professeurs. « Vu les conditions de vie, beaucoup de jeunes prenaient le chemin de gangs, de la drogue. Mais eux y ont échappé. Cela a clairement provoqué un vrai changement dans la communauté et à l’intérieur des familles.»

 

Les projets à venir


Banda de MusicaLes projets sont encore nombreux : agrandir l’école de musique pour recevoir plus d’enfants, embaucher davantage de professeurs, offrir davantage de bourses aux enfants qui souhaitent suivre des études musicales supérieures au conservatoire ou à l’université, mais aussi poursuivre le transfert de compétences pour la réparation des instruments.

PatyPaty, une jeune femme de 26 ans issue du quartier, a reçu une bourse pour partir étudier à l’ITEMM pendant un an (2014-2015) et effectuer des stages notamment au sein de l’atelier de réparation Henri SELMER Paris. À l’issue de sa formation, elle est retournée au Mexique accompagnée de notre technicien Martin afin de monter un atelier de réparation au sein de l’école de musique.

À terme, la Escuela de Iniciación Musical Santa Cecilia vise à être entièrement autonome.

 

Concert caritatif avec Victor Julien-Laferrière


L'annulation des concerts caritatifs en 2020 a fragilisé l’équilibre de l’association. Au Mexique, après 13 mois de confinement et de cours de musique à distance, les enfants reprennent enfin les répétitions. Cependant, le contexte sanitaire et la crise économique affectent durablement leur quartier. 

Diapason d’Or 2017 et Lauréat des Victoires de la Musique Classique 2018 dans la catégorie «Soliste Instrumentiste de l’Année», Victor Julien-Laferrière propose un concert privé exceptionnel en soutien à l’association.

Victor Julien-Laferrière

Au programme : 

  • La Suite pour violoncelle de Gaspar Cassadó
  • La Sonate pour violoncelle seul Opus 8 de Zoltán Kodály

Nous encourageons celles et ceux qui le peuvent à faire un don (10€ minimum) pour soutenir l’association et visionner en ligne le concert de Victor Julien-Laferrière.

Soutenir La Banda De Musica


Accéder au site de l'association
► Accéder au concert de Victor Julien-Laferrière