Henriette
Jensen

La saxophoniste danoise Henriette Jensen est une musicienne très active et accomplie, tant dans le cadre de la musique de chambre que comme soliste.

Ses formations de musique de chambre comprennent le duo de saxophones et d'orgue Aiolos, le Trio Callisto, le Quatuor de saxophones Jutlandia, le Duo Plus, l'Ensemble Lydenskab et le Quatuor de saxophones Melisma, de renommée internationale, avec lequel elle a donné des concerts dans toute l'Europe, en Asie et en Amérique du Sud. En 2011, ce quatuor a été finaliste du prestigieux concours international de musique de chambre d'Osaka au Japon.

En tant que soliste, Henriette Jensen s'est produite sur la scène internationale dans le Concerto pour saxophone d'Andrei Eshpaï (France 2015 et Russie 2013), le Concertino Da Camara de Jacques Ibert (Norvège, 2007) et la Fantasia de Hector Villa Lobos (Danemark, 2012).

Henriette a travaillé avec plusieurs compositeurs sur le nouveau répertoire pour saxophone et a créé de nombreuses nouvelles œuvres pour saxophone au Danemark et à l'étranger. En 2015, elle a par exemple effectué une tournée de concerts à Cuba pour présenter la nouvelle musique danoise pour saxophone solo, avec son projet SoloSAX.

En 2009, Henriette a remporté la bourse YMFE accordée par la Yamaha Music Foundation of Europe. Henriette est l'ancienne élève de Claus Olesen (DK) et Arno Bornkamp (NL). Elle a fait ses débuts en octobre 2012 dans la classe de soliste avancé de l'Académie royale de musique (Aarhus/ DK).

En plus de ses activités de soliste et chambriste, Henriette Jensen est professeur de saxophone et de pédagogie à l'Académie royale de musique d'Aarhus (DK). Elle est également l'une des organisatrices du Festival nordique de saxophone, qui a lieu chaque année au printemps et qui rassemble des saxophonistes du monde entier à Aarhus. Elle a donné des master classes notamment à Linz (Autriche), Moscou (Russie), Bari (Italie) et Debrecen (Hongrie).

Sa sélection
D'instruments
Saxophone Soprano
Soprano Série III

Le soprano Série III rend le soprano plus facile à jouer, plus juste et plus confortable ergonomiquement. L'émission de son registre aigu, qui est étendu jusqu'au sol aigu, a été grandement facilité. Le choix entre les bocaux courbe et droit permet de se l'approprier plus facilement.

Saxophone Tenor
Ténor Série III

Le Ténor "Série III" a marqué, quand il est sorti en 1997, un vrai retour à la grande souplesse de jeu des modèles anciens. Ce qui lui confère une facilité de jeu très appréciée par les saxophonistes de tous niveaux.

Découvrez aussi
Tous les artistes