Achetez votre bec en ligne en quelques clics

Benny Waters

Saxophoniste, clarinettiste, chanteur et arrangeur, Benny Waters était reconnu comme un soliste fougueux à la technique éblouissante. Sa carrière s’étend sur la quasi-totalité du 20e siècle.

Né à Brighton (Maryland) en 1902, Benjamin Waters commence la musique dès la petite enfance. Il étudie d’abord l’orgue et le piano avant de passer à la clarinette puis au saxophone. Il joue ponctuellement dans les spectacles de sa ville où il est considéré comme un enfant prodige.

À l’adolescence, il se produit régulièrement avec son frère, trompettiste. Waters maîtrise le saxophone alto, le soprano, le baryton et le ténor, mais c’est ce dernier qu’il privilégie. Il fait partie de l'orchestre de Charlie Miller de 1918 à 1921. Il entre ensuite au New England Conservatory of Music (conservatoire de musique de la Nouvelle-Angleterre à Boston).

Dans les années 1920, Benny Waters se lance dans une carrière de sideman, jouant aux côtés de Charlie Johnson, King Oliver, Fletcher Henderson, Claude Hopkins, puis avec l'Orchestre de Jimmie Lunceford. Il fonde son propre groupe dans les années 1940, à New York puis en Californie. Il rejoint ensuite le groupe du tromboniste Jimmy Archey (Dixieland) avant de partir s’installer en Europe en 1952. Il y restera 40 ans, principalement à Paris. Il joue beaucoup à La Cigale, dans le quartier du Moulin Rouge, notamment aux côtés de Dexter Gordon, Thelonious Monk ou encore Bud Powell. Il joue ensuite en tant que musicien solo dans les festivals du monde entier.

Il retourne aux États-Unis en 1992 pour subir une intervention chirurgicale, opération qui le rend aveugle. Il continue néanmoins à enchaîner les concerts à travers le monde, effectuant en moyenne 100 dates par an. Il fonde en 1995 le groupe Statesmen of Jazz, composé exclusivement de musiciens de plus de 65 ans, avec qui il fait des tournées en Europe, au Japon et aux États-Unis. En 1996, il reçoit la Légion d'honneur du Ministère français de la Culture.

Il donne sa dernière représentation en juin 1998 à Manhattan, deux mois avant sa mort. Il était l’une des dernières légendes vivantes du jazz dont la carrière remontait aux débuts du jazz dans les années 1920.

On n’est jamais trop vieux pour apprendre.

Découvrez aussi
Tous les artistes