Buy your mouthpiece online in a few clicks

Don Byas

Le saxophoniste ténor Don Byas a marqué le passage entre l’ère swing et l’ère bop. Souvent comparé à son aîné Coleman Hawkins pour la similitude de leurs tonalités, Don Byas a joué dans de nombreux groupes swing de haut niveau.

Carlos Wesley "Don" Byas naît en 1912 à Muskogee (Oklahoma). Sa mère joue du piano, son père de la clarinette. Byas commence sa formation en musique classique, apprenant à jouer du violon, de la clarinette et du saxophone alto. Il commence à jouer dans les orchestres locaux à l'âge de 17 ans puis fonde son propre orchestre universitaire au Langston College (Oklahoma).

Il passe au saxophone ténor en 1933 après avoir déménagé sur la côte ouest. Il travaille alors avec plusieurs groupes phares de la période swing, notamment ceux de Lionel Hampton, Eddie Barefield, Buck Clayton, Eddie Mallory, Don Redman, Lucky Millinder, Andy Kirk. Il enregistre son premier disque en solo en 1939 : Is This to Be My Souvenir ?

En janvier 1941, il remplace Lester Young en tant que saxophone ténor soliste dans le groupe Count Basie. Il y reste trois ans, et se fait remarquer notamment pour son solo sur Harvard Blues.

Dans les années 1940, il partage la scène avec des pionniers du bebop tels que Max Roach, Dizzy Gillespie et Charlie Parker. Même s’il s’oriente vers le bop, Don Byas demeure profondément ancré dans le swing. Après avoir enregistré de nombreux disques en 1945-1946, il part pour l’Europe avec le big band de Don Redman et décide de s’y installer définitivement.

Il devient une véritable star sur le continent, notamment en France, et se produit régulièrement avec les jazzmen américains de passage : Art Blakey, Kenny Clarke, Duke Ellington, Dizzy Gillespie, Jazz at the Philharmonic, Bud Powell, Ben Webster

Décédé d'un cancer en 1972, Don Byas a été intronisé à l'Oklahoma Jazz Hall Of Fame en 1997.

Discover more
More artists