Home - Musicians  / 

 Boulevard des Airs

Boulevard des Airs

www.bda-boulevarddesairs.com
www.facebook.com/boulevarddesairsofficiel
Boulevard des Airs est le pari audacieux d’une bande de copains venus du Sud-Ouest de la France, là où des valeurs comme la solidarité et le partage ne sont pas vides de sens. Une bande à part, 8 au total, âgés de 19 à 25 ans, qui ont grandi entre mer et montagne, dans des bleds écrasés de soleil, où chacun se connaît. C’est dans cette bulle que Florent et Jean-Noël, les 2 frères, mais aussi Sylvain, Laurent, Kevin, Alix (depuis remplacé par Toky, un autre ami d’enfance), Jean-Baptiste et Manu ont appris l’amitié et la musique. Certains se connaissent depuis toujours ou presque, et c’est sous leur impulsion que BDA est né, il y a 9 ans. La bulle éclate au sortir de l’adolescence, les confrontant aux 1ères désillusions, aux 1ères révoltes, tout en confortant leur complicité et leur passion commune. Auteurs, compositeurs, interprètes, et multi-instrumentistes (Florent au chant, guitare, trompette, Sylvain au chant, accordéon, piano, Jean –Noël à la guitare, Laurent à la basse, Toky à la batterie), c’est l’envie de mieux faire qui les motive en permanence, notamment eu égard à leurs prestigieux ainés. Le groupe revendique pêle-mêle des influences diverses telles que Brassens, Brel, Marley, Red Hot Chili Peppers ou Rage Against the Machine. Et si leur musique est différente et originale, ils ne cachent pas leur sympathie pour des groupes qui leur ressemblent comme Les Ogres de Barback, Babylon Circus et le nomade chantant Manu Chao.
Après avoir écumé les scènes locales, Boulevard des Airs assure bientôt des 1ères parties remarquées. Entre temps, le groupe mûrit, s’étire, se rétrécit, se trouve enfin, notamment avec l’arrivée d’une section cuivre (Manu à la trompette, Jean-Baptiste au trombone, Kevin au saxophone et à la clarinette). Car la récompense suprême est sans hésiter la performance live où ces amoureux de la nature partagent à chaque fois un moment unique avec le public, où la chanson française télescope le rock, le reggae flirte avec le jazz, le tout emporté par des rythmes de fanfares balkaniques. BDA a vite compris que leur musique était une formidable machine à émotions et au-delà du pur plaisir de jouer ensemble, la possibilité de délivrer des messages simples et sincères sur leur vision du monde, une vision poétique et rugueuse à la fois, terriblement vivante. Et pour mettre le tout en scène, le groupe a collaboré avec Christophe Mali du groupe Tryo.
Mais ce deuxième album n’est surtout pas une copie conforme du premier. Tout d’abord, si la chanson française se taille la part du lion, les influences se suivent et ne se ressemblent pas, car BDA va chercher de nouveaux métissages, entre rock alternatif, salsa et même une touche électro sur certains morceaux. Les sujets abordés se décident toujours au gré de ce qui les touche, faits divers ou vécus, histoires d’amour (Tiens et miennes, Bla Bla), histoires de société (Ici, Je reste calme), petits contes philosophiques (les fameuses « apparences trompeuses » remises à l’endroit), ou satiriques (J'm'excuse pas), le tout écrit avec sensibilité et générosité tant sur le fond que sur la forme, sans oublier de s’autoriser quelques savoureux délires (Les ponts de mai, L'empire du chat) Bla Bla, leur premier single tourne déjà sur toutes les bonnes radios et le groupe s’apprête évidemment à reprendre la route avec une maturité qui ne leur a pas fait perdre leur énergie -bien au contraire- et un répertoire enrichi de ce deuxième album. La fougue de la jeunesse est toujours là et la sagesse de leurs vieilles âmes aussi, alors finalement on est contents qu’ils n’aient pas pris cette petite pause pourtant méritée car ils ont bien failli nous manquer.