1

2

3

Balanced Action tenor (Selmer Paris collection)

zoom

1

2

3

Ténor Balanced Action argenté, gravé Balanced Action tenor saxophone, silver plated and engravec (Collection Selmer Paris)

zoom

1

2

3

An unusual engraving

zoom
Le “Balanced Action”  pose les bases du saxophone moderne et la plupart des évolutions apportées à cette époque seront conservées jusqu’aux modèles actuels. Le clétage est entièrement redessiné. Les si et sib grave basculent à droite du pavillon, permettant un fonctionnement plus facile du clétage. L'équilibre de fonctionnement du clétage et la bonne répartition des masses sont à l'origine de la dénomination "Balanced Action". C’est sur ce modèle que Coleman Hawkins choisira de jouer à la fin des années 30. En fait, avec ce saxophone, on revient à l’esprit initial de l’esthétique sonore Selmer : la perce est plus grosse et le pavillon de plus grand diamètre. Cette évolution permet ainsi à Selmer de se positionner face aux saxophones américains de l’époque. Côté design, le Ténor “Balanced Action”  se caractérise par des gardes si et sib graves distinctes, des groupes de spatule (petit doigt main gauche - petit doigt main droite) de forme nouvelle, plus ergonomiques. Le « Balanced Action » existe en deux versions, avec pavillon long ou court. L’instrument disposant du pavillon long est plus juste, mais plus exigeant en termes d'émission. Le pavillon court est préféré pour sa plus grande facilité d’émission, mais peut présenter, en revanche des graves un peu haut. Une évolution importante, l’option du fa# aigu, proposée pour la première fois, étend la tessiture de l’instrument. A noter aussi l'asymétrie du support de la clé de bocal, adaptée à la position de jeu de côté, privilégiée à l'époque. Durant la seconde guerre mondiale, la fabrication se heurte à des problèmes d’approvisionnement en matières premières, notamment pour le laiton et la nacre. Une carence qui explique que beaucoup de « Balanced Action » furent équipés de bakélite noire en lieu et place des traditionnels boutons de nacre. De la même façon, et plus particulièrement durant la période 1942-1945, il existera des “Balanced Action” à numérotations différentes sur le corps et sur le pavillon, du fait d’un décalage dans les stocks pendant la guerre (dans ce cas, le numéro réel est plutôt celui du pavillon).